Aloïs Lebouvier, l'entraîneur nouvelle génération du CEC

Nous parlions en début de semaine de la passerelle CTC, voici maintenant que se profile la passerelle interne, celle qui mènera les meilleurs jeunes vers le plus haut niveau et ainsi grossir nos championnats nationaux avec notre propre vivier !

Avec la mise en place du centre d'entraînement club et l'arrivée de nouveaux entraîneurs la saison dernière, Régis Traina avait déjà les bases pour entamer le travail. Restait à consolider l'édifice en lui apportant une pièce maîtresse offrant une gérance à deux têtes. C'est chose faite aujourd'hui avec le recrutement d'Aloïs Lebouvier en tant que responsable technique du CEC. « Nous préparons depuis 2 ans le terrain sportif et les projets à proposer, souligne le manager général Romuald Galmard. La signature d'Aloïs est un acte fort de nos discours sur l'orientation en terme de formation. Car pour moi, il est l'entraîneur nouvelle génération que nous avions ciblé. »

Qui est-il ?

Tout basketteur havrais a côtoyé un jour ou l'autre Aloïs Lebouvier ! Il est né au Havre, a joué à Saint-Laurent puis à Montivilliers et arpente les bancs de touche depuis 18 ans alors qu'il n'aura que 33 ans en juillet. Le calcul est simple : il a commencé à entraîner à 15 ans. « J'ai toujours vu mes parents coacher, j'ai suivi leurs préparations à la maison et c'est naturellement que j'ai eu envie de transmettre à mon tour. Même si ça n'a pas toujours été facile de me retrouver ado en formation aux côtés d'adultes », se souvient-il en pointant sa timidité.

Sa persévérance et son goût du partage ont fait le reste. Entraîneur Régional à 19 ans, il passe ensuite un Brevet d'Etat puis obtient son DEJEPS qui lui permet d'entraîner au niveau National, tout en suivant des études de Professionnel des sports en STAPS mention Licence Entraînement. Un cursus qu'il a stoppé lorsque Fécamp lui a demandé de prendre en charge sa NM3 voilà deux saisons.

Quand on vous dit qu'il a ça dans le sang...

Quelle sera sa tâche ?

Aloïs Lebouvier n'arrive pas à Aplemont en terre inconnue. En 2003-2004, alors élève de Seconde au lycée Saint-Joseph, il a bénéficié d'un accord club-lycées trois midis par semaine. Puis il est revenu en 2018 comme entraîneur des U18F Elite aux côtés de Jean-Luc Le Pochat avant de prendre l'équipe Prénational en septembre dernier. Malheureusement sans aucun match au compteur, Covid oblige.

Mais c'est la première fois qu'il sera 100 % Aplemontais !

De retour à la tête des U18F Elite, la formation interne sera son maître-mot. « Je vais devoir définir ce que le club veut dans chaque catégorie, créer un plan technique sur le long terme mais aussi un groupe de discussions entre les entraîneurs afin de tous les impliquer en les faisant évoluer dans le même sens. La formation va des plus petits aux plus grandes, c'est garder un lien entre l'école de basket et les seniors, faire progresser tous les niveaux mais tout faire pour que de plus en plus de joueuses intègrent les Pôles Espoirs et les équipes de Championnat de France. Personnellement, je m'occuperai plutôt des profils qui sortent du lot en concrétisant leur projet scolaire et sportif. »

Avec en ligne de mire, la préparation du club à un label Centre de Formation.

754 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Après le renouvellement de l'appellation "Club Formateur Féminin 3 étoiles", l'ALA vient de voir son travail auprès des jeunes récompensé une fois de plus. Les dossiers présentés ont été acceptés par