« On ne baisse pas la tête »

Les Océanes ont tourné la page de la Coupe et se reconcentrent sur le championnat. Le point avec Anita Meszaros à la veille de recevoir son ancien club.

L'équipe vient de vivre un match très compliqué dimanche en Coupe, comme l'analyses-tu ? Quelles sont les raisons de ce non-match ?

« Déjà je ne pense pas qu'on était prêtes à jouer deux matches. On était molles, pas agressives au début et quand elles ont marqué 6-8-10 points, ça nous a cassé encore plus les jambes qui étaient déjà cassées. Moralement c'était dur mais maintenant on essaie d'oublier pour se remettre sur le bon chemin. Deux minutes après, j'étais déjà sur le prochain match. »

Une élimination à domicile comme celle-là, est-ce la plus grosse déception de la saison ?

« Non, je ne pense pas. J'aurais bien voulu jouer pour la médaille, c'était notre dernière chance de décrocher quelque chose cette année... Mais si on finit bien le championnat, qu'on gagne tout jusqu'à la fin, pour moi ce ne sera pas une déception. Le championnat est plus important à mes yeux, la Coupe c'est un bonus. »


« Que les supporters ne nous lâchent pas !»


Samedi le match contre Sceaux sera un peu particulier pour toi, comment abordes-tu cette rencontre ?

« J'ai hâte et j'espère bien qu'on va gagner (rires). Mais ça va être difficile c'est sûr. Elles jouent très bien, on va devoir faire un très très bon match pour gagner. Malheureusement ce sera sans Katrin et jusqu'à la fin de saison... »

Un petit mot pour elle !

« La blessure fait partie de la vie d'une sportive, le plus difficile c'est de l'accepter mais je sais qu'elle va s'adapter, faire les bons choix. Elle venait de passer les mois les plus durs avec sa fille, elle a su les gérer, montrer qu'elle était une battante... Elle va revenir encore plus forte la saison prochaine. »

Comment expliques-tu les dérapages inattendus ton équipe du style la défaite contre Calais ?

« On n'est pas constantes mais on ne joue qu'à 6-7... Alors si deux filles passent à côté du match dans le 5 de base, c'est sûr qu'on ne peut pas gagner. On a besoin d'une ou deux joueuses plus expérimentées pour être au même niveau tout le temps. Et puis il y a les blessures récurrentes comme pour Baba qui joue tout le temps amoindrie. »

Un message à faire passer pour samedi...

« On essaie de tout donner, on bosse bien, j'espère que ça va payer. Alors que les supporters ne nous lâchent surtout pas ! Il faut continuer à nous soutenir. On ne baisse pas la tête, on essaie d'être positives, de garder notre sourire, de passer à autre chose. On verra bien samedi mais je sais que ça va aller, surtout si on joue collectif, c'est notre force. » Venez également découvrir Fanta Soumah qui fera son entrée chez les Océanes !


Samedi 20 h à Coubertin : Aplemont – Sceaux

Entrée 2 €

Buvette, sandwiches, frites, saucisses, merguez...

102 vues

© Copyright 2018 - A.L.Aplemont Le Havre Basket - Tous droits réservés.