Anita Meszaros : une autre vie commence

La décision est mûrement réfléchie et rien ne semble pouvoir la faire changer d'avis... A 32 ans, Anita Meszaros a décidé de rendre son maillot et de stopper sa carrière sur une saison à quatre matches dont trois victoires. Une saison tronquée, sans un final de gala digne de sa longue carrière et des trois années sous les paniers aplemontais. Une saison sans au revoir, mais pas sans la revoir !

« Dans ma tête, je voulais jouer encore la saison prochaine, mais dès Furdenheim (17 octobre, victoire 72-76) j'ai vu que mon genou ne tenait pas. Je faisais déjà des infiltrations au moins trois fois par an et là on me parlait d'opération. Il est tellement abîmé depuis des années, j'en ai assez de souffrir... Finalement, la Covid m'a sauvée (rire), du moins sauvé mon genou de l'opération car depuis l'arrêt des matches et des entraînements, je n'ai plus aucune douleur ! »

Nous ne suivrons donc plus sa grande silhouette sur le parquet les soirs de NF1, nous ne la verrons plus faire sa place sous les paniers mais nous aurons le plaisir de la découvrir dans les tribunes.


Du parquet aux tribunes


« Si c'est bien un truc que j'attends, c'est d'être dans les tribunes mais attention, je suis un mauvais supporter, je vais critiquer (rire) ! Même quand je regardais mes matches je critiquais, j'aimerais que tout soit parfait. »

Et c'est bien ce qui risque d'être difficile à gérer. Pour le moment, avec le basket à l'arrêt, notre Roumaine ne réalise pas encore sa décision. Mais quand ça va reprendre ?

« J'ai proposé à Alain (Darmagnac) et Romu (Galmard) de prendre une licence et quand je pourrai ou quand le groupe aura besoin de moi, je viendrai aux entraînements. Jouer ? Pour dépanner à domicile en cas de blessure d'une étrangère, mais pas davantage. Ce n'est pas que je ne veux pas, c'est que je ne peux pas ! »

Après 16 ans chez les pros, Anita a aussi découvert une autre vie. Celle qui permet de passer des soirées et des week-ends tranquilles. Celle qui lui offre le temps de se consacrer à son métier de kiné... Celle qu'elle imagine au Havre, une ville où elle se sent bien.

Le club et les supporters te retrouveront dans les tribunes avec plaisir Anita.

Longue vie au Havre et merci pour tout !



723 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

© Copyright 2018 - A.L.Aplemont Le Havre Basket - Tous droits réservés.